Ce blog a toujours eu pour objectif d'élever le débat autour du langage et de l'orthophonie, de relativiser le scientisme et l'approximation de certains orthophonistes et permettre de laisser émerger une image autre de l'orthophonie malheureusement souvent majoritaire.

Il se veut un lieu ouvert aux personnes qui osent se poser des questions, qui se réclament d'une éthique humaniste, qui sont dans une recherche et sont heureux de réfléchir, de construire une orthophonie qui est dans le langage et à la recherche d'un sens en osant recevoir les patients dans leur globalité et non pas comme une collection de simples symptômes réduits à des troubles instrumentaux rééduqués avec des méthodes "magiques" en niant la potentialité à l'autre à être.

En lisant les commentaires constructifs de la plupart des lecteurs nous montrons que l'orthophonie peut être autre chose que ce qui est véhiculé par ailleurs.

La parole est ouverte à toute personne qui est dans le désir d'échanger, d'évoluer, d'avancer... A toute personne qui ne s'oblige pas à écraser l'autre de ses certitudes (qui cachent au mieux un manque de réflexion). Les débats matériels même s'ils nous amusent par leur cotés caricaturaux restent à la place qu'ils méritent.

Si vous vous sentez attaqués avant de crier au loup, tentez de vous posez quelques minutes, d'essayer de mettre en branle vos capacités cognitives et d'être un minimum objectif et peut-être que ... le miracle émergera...

 

Nous laisserons donc les attaques mesquines à la place qu'elles méritent : la corbeille.

Je me permets de publier une partie d'un mail de lecteur, je pense que cette personne ne m'en voudra pas : "Il serait en effet fort dommage que ce site soit noyé sous des torrents de messages creux. Je crois aussi volontiers qu'il y a quelques menaces dans les commentaires que vous recevez. Vous dérangez, c'est évident."


Il semble que l'orthophonie soit comme l'humour, on peut tout en dire mais pas avec n'importe qui (au risque de réveiller les complexes d'infériorité de certains... au fait ego... ne prend pas d'accent... Le latin aide pourtant beaucoup dans notre pratique...!