FOF1

Le choix de nos références théoriques et de nos formations permet de préciser notre place d’orthophoniste et de construire un cadre de travail. La clinique n’est ni standardisable, ni transposable par protocole à tous les patients. Nous affirmons ainsi notre spécificité d’orthophonistes.

Dans le cadre de l’application des termes de la Convention Nationale, nous tenons – de notre place de soignant – à préserver notre liberté de penser notre pratique et de choisir nos outils thérapeutiques en articulant théorie et clinique.

La FOF et ses commissions poursuivent leur travail dans les différents ministères, contribuant à la formation des étudiants et à la consolidation de la profession, ainsi qu’à la défense et revalorisation des postes salariés.

La FOF lors de la réforme de la formation initiale, a participé aux travaux menés avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche au cours desquels ont été définis les champs du soin orthophonique.

La FOF a défendu un diplôme unique pour les orthophonistes, évitant ainsi un morcellement de la profession et une hiérarchisation des professionnels.

FOF2

 

 

UNE APPROCHE SINGULIÈRE

Les orthophonistes adhérant à la FOF font vivre des pratiques diverses du métier avec une approche toujours singulière : c’est dans la rencontre avec chaque patient que peut s’élaborer un chemin forcément unique.

UNE LIBERTÉ D’INVENTER

Le patient ne peut être réduit à une somme de fonctions. Le langage est constitutif de l’être humain et non un simple instrument à maîtriser. Ces deux postulats fondent une approche de la réalité clinique laissant le thérapeute libre d’emprunter une voie prenant en compte les apports de différentes disciplines. La FOF entend susciter une recherche créative nourrie de diverses références théoriques.

UNE PENSÉE EN MOUVEMENT

Notre fédération propose un espace, des outils de réflexion et de travail en commun dans les différents syndicats régionaux. En constante évolution, ces regroupements préservent une ouverture dans laquelle chaque adhérent de la FOF peut se reconnaître et participer.

UNE CONCEPTION DU SOIN ET DU PATIENT

Parce que nous recevons une personne et non une pathologie, la FOF soutient une prise en charge du patient dans ses possibles, qu’ils soient exprimés, non exprimés ou entravés par une pathologie, plutôt que d’être «figé» dans une analyse comptable de ses déficits.

FOF3

 

Pour télécharger la plaquette (ICI)